Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Le blog officiel de G33KLANDIA

Le blog officiel de G33KLANDIA

Votre Manga Café/Salle de jeu préféré dans la ville d'Abidjan


Phoenix Wright Ace Attorney: Spirit of Justice

Posted by AymericAA on September 5 2017, 21:38pm

Categories: #Anime, #Jeux-vidéo

Salutations mes très chers G33KLANDIENS,

pour cet article d'aujourd'hui, nous vous donnerons nos impressions au sujet d'un jeu que nous avons terminé récemment. Il se trouve que nous avions déjà parlé de cette série de jeux auparavant dans l'un de nos articles. Il s'agit, en effet, de Gyakuten Saiban ou Phoenix Wright Ace Attorney: Spirit of Justice, le sixième opus de la franchise.

Bien que sorti, il y a presque un an, nous n'avons eu l'occasion d'y jouer que récemment ce qui explique pourquoi nous n'avions pas publié le test plus tôt.

Histoire du jeu

Le jeu se déroule dans le royaume de Khura'in, un pays fictif dans lequel le système judiciaire est particulièrement biaisé. En effet, en raison d'une loi appelée le Defense Culpability Act, une loi liant le verdict de l'accusé à celui de son avocat, le nombre de membres de cette profession présents dans le pays est tombé à zéro.

Dès le début du jeu, on retrouve donc Phoenix, notre héros, en visite touristique dans ce pays pour y retrouver son ancienne assistante Maya Fey en entraînement afin de devenir le chef de son clan de médiums. C'est ainsi que débute l'aventure pour notre avocat préféré.

Graphismes

Pour ceux qui ont testé l'opus précédent Ace Attorney: Dual Destinies, on ne rencontre pas beaucoup de changement avec les graphismes de ce dernier. Les rendus exploitent correctement le potentiel de la 3DS. La progression depuis les débuts du jeu sur la Game Boy Advance sont flagrants (on en attendait pas moins).

Gameplay

Le gameplay non plus ne change pas. A part peut-être l'ajout des séances divinatoires menées par la prêtresse Rayfa qui permettent aux membres de la cour de justice du royaume de Khura'in d'observer les derniers moments des victimes d'homicide. On constate aussi que les ajouts de gameplay des opus 4 & 5 sont tout aussi présents suivant le personnage qu'on incarne pour défendre les clients. Nous parlons ici du bracelet magique d'Appolo Justice et du Mood Matrix d'Athena Cykes.

Musique

On retrouve des versions remixées des anciennes musiques utilisées dans les jeux précédents de la franchise comme le classique Cornered. Comme d'habitude, elles collent parfaitement aux événements vécus dans les procès. 

Les affaires

Le jeu contient cinq affaires sans compter celles disponibles en DLC. Contrairement à celles des opus précédents, on observe une structure différentes dans certains cas comme The Magical Turnabout et Turnabout Story Teller où il n'y a pas deux jours d'investigations et deux jours de procès ce qui contribue à faire baisser drastiquement la durée de vie du jeu. Le point positif c'est qu'on a au moins la chance de pouvoir jouer chacun des membres du cabinet Wright Anything Agency.

Note globale 15/20

Malgré quelques petits défauts, ce jeu est correct surtout si vous êtes des adeptes de visual novel ou si vous aimez tout simplement la franchise. On est heureux de revoir nos personnages favoris surtout Maya Fey qu'on avait pas vu depuis l'opus Trials and Tribulations. La dernière affaire Turnabout Revolution est très intéressante, de même que la fin du jeu bien que l'on aurait préféré un jeu un peu plus long. En conclusion, nous dirons que le jeu offre tout de même un bon rapport qualité/prix.

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comment on this post

Blog archives

We are social!

Recent posts